Dans Aspie je t'M Marie témoigne avec une extrême sensibilité de sa relation amoureuse avec un homme présentant le syndrome d'Asperger. Un témoignage fort qui se veut un phare, une petite étoile pour les personnes dans la même détresse que fut la sienne. Une très belle histoire d'amour.
La page d'accueil donne accès à la file des articles.
Les liens à droite ciblent ceux-ci selon la date, catégorie ou mot particulier (rechercher).
Les pages contenant des informations sur l'ouvrage s'ouvrent par les onglets ci-dessous.
Pour sélectionner la langue du blog utiliser l'onglet "translate"

vendredi 29 juin 2018

Le flou d'une relation


Depuis huit ans, j’étais en proie à un mal-être dont je ne parvenais pas à déterminer les raisons. Il était associé à un amour passionnel où le bonheur, paradoxalement, ne réussissait pas à prendre toute sa place. La complexité de ma liaison avec Gabriel ne suffisait pas à expliquer les obstacles et les tourments jalonnant le chemin. Nous avions beau nous aimer intensément, nous respecter, être attentifs l’un à l’autre, nous finissions toujours par nous faire du mal. Notre relation se teintait d’un flou incompréhensible. Quelque chose d'indéfinissable parasitait notre amour et nous empêchait d’avancer. Cela tenait à des attitudes de Gabriel que je trouvais décalées, des regards, des hésitations, des peurs qui semblaient toujours sous contrôle. Une partie de Gabriel collait à la réalité, se fondait dans le moule des conventions, une autre, silencieuse, résonnait avec des vibrations qui me mettaient mal à l’aise parfois, et des ondes qui cassaient l’harmonie. Tout cela,  j'en étais sûre, venait de lui sans que je puisse pour autant le rendre coupable de quoi que ce soit. J’avais très vite deviné que ce jeune homme qui avait débarqué dans ma vie n’avait rien d’ordinaire. D’ailleurs Gabriel se qualifiait souvent d'extra-terrestre et je souriais de cette comparaison. Le constat semblait caricatural. Je le pensais du moins car il semblait y mettre suffisamment de légèreté et ne donnait pas l’impression de s’en inquiéter. Aujourd’hui je ne suis pas certaine que cette remarque fût faite de façon tellement anodine. Ce statut d’extra-terrestre qu’il s’octroyait ne sonnait-il pas comme une possible explication à des troubles que lui-même avait constatés ? Gabriel se rendait compte qu’il ne fonctionnait pas comme tout le monde, qu’il ne pensait pas comme tout le monde, qu’il ne vivait pas comme tout le monde.

— Je me sens en décalage avec tout, disait-il parfois. Tout ce qui m’arrive est en décalage. Rien ne colle. Rien n’est dans les temps.
Je comprenais qu’il exprimait ici à la fois un constat sur sa vie et une interrogation sur les raisons de cette différence. Je le sentais malheureux de cela.

 d'autres extraits ici > entrez dans l'histoire 

Attention ! 

Pensez à vos commandes estivales avant le 10 juillet pour les recevoir à temps. 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Votre commentaire est soumis à modération. Il sera publié dès que l'administrateur l'aura validé.